Historique

1. Un bassin remarquable :

         Une première tentative de constitution d’une société d’aviron eut lieu en 1869 à l’initiative de 9 ouvriers d’une fonderie située dans le quartier Saint-Antoine, sans résultat.

Bassin d'aviron de Mâcon : amont

         En 1870, après la guerre, le gouvernement incite les initiatives visant à encadrer et fortifier la jeunesse masculine. Sous cette impulsion, se crée la Société de Rameurs, en souvenir des grandes inondations de 1840. La ville de Mâcon et le Ministère de la Marine contribuent à la création du club qui ouvrit ses portes le 6 septembre 1873 Quai des Marans, dans un hangar. A ses débuts la société est composée de 35 membres.

Bassin d'aviron de Mâcon : avalBassin d'aviron de Mâcon : amont

         Dès 1874 des courses sont organisées sur le bassin de 2 kms. Très vite la FISA s’intéresse à ce bassin qu’elle considère comme idéal : elle décide d’y organiser les Championnats d’Europe d’Aviron les 15 et 16 septembre 1894. Au cours de ceux-ci, un rameur de la société des Régates Mâconnaises, Maurice Gresset remporte le titre de Champion d’Europe en skiff.

         Ensuite ce sont les Championnats de France qui sont organisés sur le Bassin du Breuil : 1894, 1895, 1898, 1899 et 1912 ; les mâconnais Dupres et Raydellet s’y distinguent.

Bassin d'aviron de Mâcon : centre nautiqueBassin d'aviron de Mâcon : ligne de départ

         Les membres du comité de l’époque créent en 1913 une société immobilière sans but lucratif afin d’acquérir leurs propres locaux : Quai du Breuil, au bord du bassin actuel. La guerre de 1914-1918 stoppe cette ascension.

         En 1920, de nouveau sont organisés les championnats de France et d’Europe. En 1926, 1934 et 1938, le bassin du Breuil est le terrain des championnats de France où se distingue le quatre barré Mâconnais international : Jolivet, Brun, Poggia, Froissard.

2. La construction d’un grand club :

         Après la deuxième guerre mondiale, en 1947 commence la construction d’un Centre Nautique National.

Centre côté quaiCentre côté cour

Par la suite, les Régates Mâconnaises se voient attribuer presque chaque année l’organisation du championnat de France ou d’une Régate internationale. Au cours de cette période se distinguent de nombreux rameurs mâconnais : Catherin Claude et Paul, Bouchard, Sambruis, Berthelot, Chareyre, Froment, Millard, Braillon, Bas, Ducote, Vincent, Gonnot, Montangerand, Guichard.

Rameurs or et noirMâcon

         En 1951, les Championnats d'Europe sont couplés avec la première régate internationale féminine organisée par la FISA. Le 13 janvier 1952 la médaille d’or de la Fédération Française des Sociétés d’Aviron est attribuée à la société des Régates Mâconnaises.

En 1959, lors des Championnats d'Europe, est popularisée une nouvelle forme de palette, connue désormais sous le nom de pelle Mâcon.

A cette époque, des minimes aux seniors, les rameurs mâconnais se distinguent, ce qui permet au club de se classer parmi les meilleurs clubs français : 3ème en 1971, 1er en 1972 et 1973 et 3ème en 1974.

En 1976 est organisée la première édition du "Match des Seniors" qui deviendra le Championnat du Monde des moins de 23 ans.

3. La création d’une section féminine :

         En 1983 est créée une section féminine dont Mr Bugnano accepte la présidence. Les résultats ne se font pas attendre. C’est une véritable révolution pour le club. Dorénavant on verra se côtoyer garçons et filles sur le bassin du Breuil !

Section féminine

         En 1999, pour des raisons des santé, Mr Bugnano cède la présidence à Mr Rey.

4. Ces dix dernières années :

         Les Régates Mâconnaises n’ont pas perdu leur jeunesse, les résultats sont toujours présents : des titres de champions de France, des médailles, des sélections nationales pour certains rameurs juniors et seniors et deux athlètes sélectionnés aux Jeux Olympiques : Guillaume Jeannet en 2000 à Sydney et Frédéric Perrier en 2004 à Athènes. Les rameurs mâconnais ne se laissent pas dérouter par le niveau national de plus en plus élevé…

Sélections olympiques

         Il faut aussi signaler l’évolution des pratiques au sein du club avec notamment la section loisirs qui attire de plus en plus de rameurs et représente une des forces vives du club. Depuis quelques années, le club accueille également des classes d’écoles primaires ou de collèges qui viennent s’initier à l’aviron. Les stages d’été organisés pendant les grandes vacances sont aussi une grande réussite et attirent beaucoup de jeunes et parfois futurs rameurs…

Aviron scolaireCompétitionLoisirs

Les présidences des Régates Mâconnaises : Mr. Pringuet (1874-1875), Mr. Goyon (1877-1892), Mr. Margue (1894-1898), Mr. Gaibier (1903), Mr. Boulay (1904-1924), Mr. Combaud (1925), Marquis de Barbentane (1926-1933), Maurice Goyon (1934-1963), Marcel Vitte (1964-1986), Michel Bugnano (1987-1998), Bernard Rey (depuis 1999).


Musée de l'Aviron

Musée

Le Musée des Ursulines accueille depuis le 1er juillet 2000 un Musée de l'Aviron.

S'appuyant sur le patrimoine de la Société des Régates Mâconnaises et sur l'évocation des prestigieuses compétitions qui ont eu lieu sur le bassin naturel de la Saône, le parcours muséographique se veut accessible à tous. Des photographies anciennes, des affiches et de nombreux objets permettent de retracer l'évolution technique et l'histoire sociale de l'aviron.